mercredi 1 décembre 2010

Wikileaks, un intermédiaire technique et juridique pour la presse

Le risque de renseigner la presse est d'autant plus élevé que les journalistes ne maîtrisent pas les technologies de protection contre les écoutes illégales (cf affaire Betencourt/Karachi). En travaillant avec les journaux établis, Wikileaks prend le rôle d'intermédiaire, endossant les aspects techniques et juridiques pour sécuriser les communications entre les sources et la presse. Là, on s'éloigne de l'idéologie de départ ("l'agence de renseignement du peuple") pour quelque chose de réalisable et d'intéressant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire